La patisserie : La passion de Romain

Croissants dorés et croustillants

J’ai commencé à l’école hôtelière de Paris, je souhaitais devenir Maître d’hôtel.


Je n’avais pas un intérêt particulier pour la cuisine et la pâtisserie, à part les quelques bases transmises par mon père, lui-même pâtissier de formation et qui a d’ailleurs fait ses classes dans les cuisines du Cercle Militaire … !
Les cours techniques se sont très vites révélés passionnants. La rigueur et le travail en équipe m’ont plu. En plus de l’aspect professionnel, le côté humain du métier est très important.

Carrousel, entièrement fait en pâte à pain à l'occasion d'un événement de charité à Londres

J’ai commencé à travailler dans un restaurant deux étoiles au guide Michelin à Paris, où j’étais en cuisine, à la garniture du poisson pour être exact.

L’organisation de la brigade me fascinait. Tout était très ordonné, chacun avait sa place, le chef contrôlait tout ça avec beaucoup de rigueur.

Un opéra, réalisé par Romain

Mais la pâtisserie m’attirait déjà, tout y était mesuré, régulier…

Après mon diplôme hôtelier, j’ai passé mon examen de pâtisserie, tout en étant apprenti chez un pâtissier montmartrois. J’y ai découvert le fonctionnement d’une « boutique » de boulangerie - pâtisserie classique, les horaires décalés, les périodes chargées ( Noël, l’épiphanie, Pâques…)
et le travail artisanal ou la main a une grande place.

J’ai ensuite continué mon parcours dans de belles maisons parisiennes, avant de participer à l’ouverture d’un restaurant à Londres, où je suis resté trois ans.

La corbeille de fruits, toute en sucre, avec mon professeur de l'école hôtelière.

La diversité du travail (boutique, restaurant, traiteur…) et le fait de pouvoir travailler à peu près partout seulement avec mes mains sont des raisons qui m’ont poussé à choisir ce métier.


Je suis maintenant professeur pour une entreprise travaillant exclusivement avec des touristes anglophones ou nous faisons des croissants, macarons, éclairs et autres classiques de la pâtisserie française.